28 rue Ligner 75020 Paris
01 85 53 06 63
  • Podologie
  • Podologie du sport
  • Pédicurie
Françoise Danoun votre Podologue du Sport ANPS
Prendre Rendez-Vous en ligne

Syndrome de l’essuie-glace chez le sportif : causes, conséquences et traitement

Le syndrome de l’essuie-glace affecte principalement les coureurs mais, aussi les cyclistes et les footballeurs. Même s’il s’agit d’une affection banale, il peut être pénalisant. Sans traitement, il peut priver le sportif de toute activité physique pendant plusieurs mois. Il existe toutefois des moyens efficaces pour le traiter et prévenir toute récidive.
 

Qu’est-ce que le syndrome de l’essuie-glace ?

Vous ressentez une douleur localisée sur le côté externe du genou lors d’un entraînement et, parfois même, après avoir couru ?
Vous souffrez certainement d’une tendinite de la bandelette ilio-tibiale qui s’étend sur la loge externe de la cuisse. La douleur du fascia-lata est à son paroxysme lorsque vous pliez le genou. Cela est dû au frottement, comme un essuie-glace, du tendon sur l’os du genou créant une inflammation et une douleur.
 

À quoi est dû le syndrome de l’essuie-glace ?

La raison principale de cette tendinite très fréquente est liée à une hyperpronation du pied. Mais un genu varum (déformation du membre inférieur), un surmenage physique par augmentation soudaine des entraînements, des chaussures mal adaptées, des crampons usés, une mauvaise position sur le vélo, l’oubli d’effectuer des étirements, un terrain accidenté, une prise de poids... autant de raisons qui peuvent aussi être des facteurs déclenchants.
 

Comment traiter le syndrome de l’essuie-glace ?

En éliminant la cause de ces frottements mécaniques, la guérison survient. Un examen podométrique statique et dynamique, avec analyse de votre biomécanique, chez un podologue du sport permettra de rechercher les causes et pourra déboucher sur l’installation de semelles orthopédiques (ou orthèses plantaires thermoformées).
Ces orthèses assureront plusieurs rôles : elles vont stabiliser les pieds et les membres inférieurs ; elles vont réduire la rotation du genou en évitant le frottement douloureux du tendon.
Des conseils sur le chaussant et l’entraînement seront donnés, ainsi que sur des étirements.
Des orientations vers des spécialistes (kinésithérapeute, ostéopathe) afin de lever les tensions du corps seront utiles.
La reprise de l’activité sportive, une fois le trouble statique et dynamique contrôlé par les semelles orthopédiques thermoformées, pourra se faire progressivement.

Vous pensez avoir le syndrome de l’essuie-glace ?

N’hésitez pas à prendre un rendez-vous avec Françoise Danoun, podologue spécialisée dans le sport à Paris. La praticienne pourra réaliser, après un examen podométrique, une prescription pour des semelles orthopédiques thermoformées avec remise immédiate.

Retour